Banque Publique

Banque Publique

Ce site est soutenu par De Ronde Tafel van Socialisten (la Table Ronde de Socialistes) et par l' INEM
Privatiser vient du mot latin ‘privare’ qui veut dire spolier...

Banque Publique RSS Feed
 
 
 
 
NL - Nederlandstalige versie

Arguments

0. Introduction

Introduction (1) En Belgique aussi on a ressenti à l’automne de 2008 les conséquences d’une crise financière mondiale jamais vue jusque-là. On a déjà écrit sur les causes fondamentales de cette crise (2). L’une des mesures nécessaires pour éviter sa répétition consiste en la création d’une banque publique en Belgique. Les arguments énumérés cidessous montrent […]

1. L’argument du risque moral

Dans une transaction financière, il est question de risque moral quand l’une des parties prend consciemment des risques élevés parce que ce n’est pas elle qui va devoir supporter les conséquences négatives de son attitude des plus hasardeuses. C’est par exemple le cas lorsque des actionnaires de banques encouragent des transactions fi nancières aléatoires afin […]

2. L’argument de la « prudentialité* »

Il est question de gestion « prudentielle » (avec prudence) d’institutions financières quand un certain nombre de conditions sont remplies : La gestion des institutions financières ne provoque pas le risque de crises financières, mais favorise la stabilité financière (macroprudentielle*). La gestion des institutions financières individuelles ne met pas en danger la durabilité de ces […]

3. L’argument du service

En Belgique, ces dernières années, les banques ont « rationalisé » leur réseau d’agences. Dans la pratique, cela consiste en une réduction du nombre d’agences pour des questions de coût. À partir de la même philosophie, les banques ont stimulé leurs clients à effectuer leurs opérations bancaires par ordinateur. Dans les agences mêmes, on mène […]

4. L’argument de la concurrence

L’entrée d’une banque publique sur le marché ne débouche pas sur une concurrence faussée, mais sur une concurrence plus honnête. Une banque publique n’est pas simplement mue par la maximisation du profit. Pour cette raison, l’entrée d’une banque publique sur le marché bancaire fera en sorte que les coûts des transactions fi nancières et des […]

5. L’argument des travailleurs

En Belgique, les banques assurent une partie considérable de l’emploi (25). Le revenu des travailleurs des banques et la façon dont ce revenu est dépensé sont d’une importance essentielle pour l’économie belge. L’État belge peut-il se permettre de n’exercer absolument aucun contrôle sur cette part importante de l’emploi ? Depuis la reprise de Fortis par […]

6. L’argument social

Avant 2008, les banques en Belgique ont réalisé d’énormes bénéfices. En guise d’illustration : Ces résultats sont donnés en millions d’euros. Cela revient à dire qu’en 2006, ces trois banques belges ont réalisé un bénéfice global de plus de dix milliards d’euros (31). Pour mettre quelque peu en perspective les montants de ces bénéfices, nous […]

7. L’argument de l’écologie

Une banque publique est l’instrument indiqué si les autorités veulent réaliser le passage d’une économie à courte vue de la consommation vers une économie verte durable et ce, tant au niveau microéconomique que macroéconomique. Une banque publique (verte) peut « préfinancer des investissements efficaces et, avec l’économie que le consommateur réalise alors sur la facture […]

8. L’argument de l’éthique

Une banque publique peut remplir une fonction exemplaire sur le plan de l’éthique. Ce rôle éthique d’une banque publique comprend divers aspects. En premier lieu, on a beaucoup parlé, ces derniers temps, du caractère immoral de la rémunération des superdirecteurs des banques privées (bonus, parachutes dorés, suppléments de versement de pension, etc.). En avril 2009, […]

9. L’argument de la démocratie

Une banque publique permet d’impliquer toutes les parties prenantes dans sa politique financière. Il existe plusieurs manières de donner voix au chapitre à tous les intéressés. Les décisions cruciales peuvent être soumises à l’avis et à l’approbation d’hommes politiques élus démocratiquement, mais aussi des organisations de consommateurs ou de clients, des organisations des entreprises, des […]

10. L’argument de la localisation

Comme cela a déjà été dit plus haut (voir l’argument des travailleurs), une banque publique locale peut fournir une contribution importante à une politique nationale de l’emploi durable. De plus, l’ancrage local du secteur financier est essentiel si l’État belge désire disposer d’un levier pour intervenir sur l’économie locale. Nous avons déjà dit plus haut […]

11. L'argument de l'efficacité

On dit parfois que les hommes politiques sont à peu près aussi incapables de mettre un franc de côté qu’un chien affamé une saucisse. On veut dire là, naturellement, qu’une banque publique est condamnée à l’inefficacité parce qu’elle est trop exposée à l’influence des hommes politiques. Rien ne permet toutefois de supposer qu’une banque publique […]

12. L’argument juridique

Dans le cadre de la législation européenne actuelle, la création d’une banque publique est parfaitement envisageable. Des exemples dans d’autres pays le prouvent. Le site Internet de l’Association européenne des banques publiques (45) comprend une liste de banques publiques déjà actives en Europe. Cependant, une banque publique doit remplir un certain nombre de conditions annexes. […]

Lexique

Arbitrage : L’arbitrage désigne les opérations de marché qui fournissent un profit dont on peut être certain. Il s’agit en d’autres termes de profit sans risque. Nous parlons d’arbitrage « régulatoire » quand des groupes financiers vont s’installer dans une région à la réglementation plus avantageuse (plus souple) et où, avec les mêmes transactions, il […]

  • Acceuil
  • Arguments
  • Selfbank-Forum
  • Citations
  • Les IPC
  • Assurance publique
  • Devenez ‘Fan’
  • Contact
  • Ouvrez un compte
  • Liens
  • NEWSLETTERS
  • Belfius est à nous
  • Archives

    Pour s’inscrire à notre lettre d’information